Le bio fait un carton plein

mercredi 6 juin 2018

La collerette bio permet de doper les ventes de vins bio dans les rayons des Monoprix. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi

 

L’offre bio s’affirme définitivement dans les catalogues 2018. La poussée de la demande et l’affirmation qualitative de l’offre sont les deux clés de ce développement.

 Pas une enseigne ou un site internet ne résistent au mouvement. Les vins bios sont de toutes les Foires au vin et prennent de plus en plus de place dans l’offre. Les magasins U ont porté la part de bio de 10 à 15 % dans son catalogue. Auchan a sélectionné 90 références dans le tronc commun de ses catalogues (soit 600 références). « Et il y a quatre pages obligatoires dans les tracts sur l’offre bio, biodynamique et vegan. Nos clients trouveront au minimum 40 références en magasin » précise Charles Cousineau, manager catégorie Vin et Champagne de l’enseigne. Et du côté des commerçants en ligne, le son de cloche est le même. « L’offre s’est considérablement développée » affirme Bernard Le Marois, directeur général de Wine and Co. Alors que Vente Privée affiche 15 % de son offre de FAV en bio.

"Un marketing de l'offre"

Cette poussée du bio en Foire aux vins s’explique par la croissance d’une offre dont la qualité au rendez-vous, répètent à l’envie les distributeurs. Mais, la volonté des enseignes de se développer sur l’offre bio n’est pas étrangère à ce mouvement. « Le bio représente 1 % de notre chiffre d'affaires Auchan. Le développement de la gamme bio est davantage un marketing de l’offre que de la demande » note Charles Cousineau. Ayant pour objectif d’offrir des produits « bons, sains, et locaux », l’enseigne « n’hésite pas à surjouer le développement de l’offre pour accompagner la filière dans ce changement » explique Charles Cousineau, indiquant que les grands crus de Bordeaux ou les Bourgogne restent les poids lours des foires aux vins. De son côté, Monoprix, historiquement engagée sur l’offre bio, n'hésite pas à pousser l’art du détail en créant une collerette biodynamie, à la manière de celle qui existe déjà pour le Bio et Gourmet. Ayant choisi uniquement des références bios lors de sa Foire aux vins de printemps, l’enseigne indique que, durant l’année, la collerette bio déclenche davantage de vente que celle Gourmet, label de l’enseigne.

 

[Vidéo] Comment développer ses ventes sur le marché chinois ?

Par Marion Sepeau Ivaldi / mercredi 6 juin 2018



[Vidéo] Comment la norme RSE* peut-elle valoriser votre vin ?

Par Marion Sepeau Ivaldi / mercredi 6 juin 2018



[Vidéo] Comment positionner ses vins sur le segment ultra-premium ?

Par Marion Sepeau Ivaldi / mercredi 6 juin 2018



Partagez cette page sur

Inscrivez-vous à notre Newsletter