Oenotourisme : 4 start-up qui changent l’expérience client

jeudi 27 juin 2019

 

Parcours de visite connecté, marketing olfactif, solution de paiement cashless... De nombreuses start-up ont mis au point ces dernières années des innovations adaptables aux secteurs du vin et de l'oenotourisme. Présentations de 4 d'entre elles.

•    Se différencier grâce au marketing olfactif :
Arthur Dupuis est une startup montpelliéraine née en 2015, qui s'est spécialisée dans le domaine de l'olfactif : elle conçoit pour des entreprises des « signatures olfactives et aromatiques » créées sur-mesure. « Notre idée ? Traduire l’esprit d’une marque, d’un produit, d’un lieu, son histoire, son ADN, en un parfum exclusif et personnalisé », indique Elisa Alazard, responsable marketing. Objectif : faire ressortir une odeur qui caractérise le domaine : de cave, de chai, de bois, de végétation présente…

Les créations olfactives peuvent être déclinées sur plusieurs supports ou lieux : diffusées dans un magasin de vente, grâce à un système de diffusion sèche, ou encore « imprimées » sur de nombreux supports de communication : courriers, cartes de remerciements, cadeaux promotionnelles, brochures, ou même étiquettes de vin. Elles sont dans ce cas ajoutées sous forme d'un vernis contenant des microcapsules remplies du parfum ; en les touchant, les senteurs sont libérées.

Illustration : le bouchon du vin « Bérenger Vaysse » en forme de dôme contient un parfum aux notes de framboise, à l'image du rosé qu'il contient.

•    Une application d'oenotourisme au service de la relation client

« Wine n'go » : cette application, qui devrait sortir prochainement, a été développée par la société Chili Pepper. Son principe : réunir sur un seul outil « l'ensemble des acteurs opérant dans le monde du vin » présents sur leur territoire : domaines viticoles, restaurants, bars à vins, cavistes, magasins de produits du terroir, acteurs de l'oenotourisme, annonceurs d'offres d'emploi et même organismes de formation et consultants dans le secteur... Cette appli gratuite s'adresse donc à un public très large.  Grâce à la géolocalisation, elle devrait permettre de retrouver facilement les « bons plans » ouverts et disponibles autour de soi.

Pour les entreprises référencées, elle présente la particularité « d'être plus qu'une simple vitrine » : « Chacune administre son profil et garde la main sur ses données client, dont elle reste propriétaire, précise Patrice Kermarrec. Elle peut les exploiter pour pousser son commerce, créer une relation client avec des animations ou l'envoi de notifications ». L'inscription se fait moyennant un abonnement annuel et une formation initiale à la gestion du back-office.

Illustration : portrait P Kermarrec, (CR : Linked in)

•    PayinTech, une expérience « sans le stress du paiement »

L'entreprise PayinTech est leader dans son domaine, le « cashless » ; en d'autres termes, celui des technologies de paiement dématérialisées. L’entreprise a opéré lors de l'événement « Bordeaux fête le vin », en proposant des cartes prépayées donnant droit aux visiteurs de déguster 5 vins. L'un des principaux intérêt :  « déstresser les clients en limitant l'angoisse du paiement », selon Patrick Verlynde.

La solution se présente sous la forme d'un bracelet ou d'une carte à puce, utilisable de deux façons pour régler ses achats : soit de façon prépayée, soit en l'utilisant sur différents sites de consommation, avec des achats comptabilisés au fur et à mesure ; la carte est reliée au compte bancaire de son utilisateur. Côté vendeur, la solution nécessite de s'équiper d'un lecteur spécifique pour comptabiliser les dépenses, et qui fonctionne sans connexion internet. Le vendeur peut en même temps récupérer les informations du client (coordonnées, dépenses…).


Illustration : photo serveuse (CR Payin Tech)

  •  Géovina connect : pour rendre vivant et interactif une visite de domaine  

Le château Mourgues du Grès, près de Montpellier, en est déjà équipé depuis plusieurs mois : des balises en pierre, connectées en bluetooth. Disposées au cœur du domaine, entre vignes, garrigue, forêt et vergers, elles permettent aux visiteurs d'accéder à de multiples informations :  textes, photos et vidéos... qui guident les clients lors de leur découverte du domaine.

Pour les visiteurs, une application gratuite doit être préalablement téléchargée sur l’app store et Google play. Elle fonctionne via le bluetooth du mobile, sans connexion internet ;  là où il n’y a pas de réseau mobile...
L'application, lancée en juin 2018, a été développée par les sociétés Astragale Connect (Stéphane Infantino) et Geovina (Marie Daigneaux).

Illustration :capture écran smartphone appli mourgues du gré (Légende : les 5 balises évoquent la vie du domaine au fil


Légende principale :
Des start-up s’attachent à créer une expérience client ou à fluidifier la visite des oenotouristes.
des saisons et l’histoire de ses vins en lien avec toutes les facettes du terroir : géologie, histoire et architecture, flore et faune.

 

 

[Vidéo] Développer sa clientèle export grâce aux salons

Par / jeudi 27 juin 2019



[Vidéo] 3 étapes clés pour réussir sa stratégie export

Par / jeudi 27 juin 2019



[Vidéo] Développer sa prospection et ses ventes grâce à l'oenotourisme

Par / jeudi 27 juin 2019



Partagez cette page sur

Inscrivez-vous à notre Newsletter