Faire rimer œnotouristes et méharistes

mercredi 16 mai 2018

Entre HY et méhari, Martin Lanxade ne manque pas de savoir-faire en matière de Citroën. - crédit photo : Marc Le Saux

 

Alliant craft et vintage, un entrepreneur du Sud-Ouest développe une nouvelle offre de découverte des vignobles, qu’il compte déployer en 2019, une fois retapée une flotte de méharis.

« Débâchée, une méhari est un super moyen pour découvrir un paysage viticole. Au grand air ! Mi-2019, je vais lancer un concept de méharis œnotouristiques, avec une flotte de 5 à 10 véhicules » s’enthousiasme Martin Lanxade, le fondateur de la start-up événementielle Spirit Social Club (basée à Condom, Gers). « Il y a un potentiel important de développement de l'œnotourisme vintage. Les modes de consommation sont clairement en train d'évoluer. Les vins, les spiritueux et les bières possèdent toutes les caractéristiques craft » estime le jeune homme, qui cherche désormais des financements pour consolider son projet.

Dans son garage de Condom, il vient de finir la réparation de sa première Méhari et va passer à la remise en état des cinq autres carcasses en sa possession. Son objectif est de pouvoir proposer à des domaines de toute la France sa flotte à la location, afin qu’elle soit disponible pour animer un évènement (arrivée de cars, portes ouvertes…).

Traiteur boisson

Appréciant le style de vie des méharis, Martin Lanxade est un expert de la mécanique des vieilles Citroën. Revenant d’une année de voyages et petits boulots en Nouvelle-Zélande où la mode des foodtrucks permet de trouver restaurants mobiles en toute occasion, mais rarement des vins et bières de qualité, il a retapé une fourgonnette Citroën type HY pour en faire un WineTruck (pouvant emporter 120 bouteilles de vin).

Ayant lancé l’activité du Spirit Social Club en 2017, il propose prestation en tant que traiteur boisson pour les évènements de particuliers (anniversaires, mariages…) ou de professionnels (avec des caves coopératives, syndicats viticoles, interprofessions…), et propose boissons sur le domaine public (avec une licence III). Pour compléter son activité évènementielle, il vient de retaper un BeerTruck (avec 6 tireuses à bière) et prépare une carte de cocktails.

Comment aménager son caveau de vente pour optimiser ses ventes ?

Par Alexandre Abellan / mercredi 16 mai 2018



Comment la norme RSE* peut-elle valoriser votre vin ?

Par Alexandre Abellan / mercredi 16 mai 2018



Partagez cette page sur

Inscrivez-vous à notre Newsletter