Freixenet lance un Pays d’Oc taillé pour les millenials

jeudi 19 avril 2018

Jouant sur l’origine française, chaque étiquette indique un profil différent (« fruité et gourmand » pour le merlot, « délicat et fruité » pour le grenache, « frais et fruité » pour le colombard) - crédit photo : Freixenet

 

Souhaitant dupliquer la recette marketing de ses bulles catalanes, le leader du cava a conçu un vin de pays validé par de multiples panels de consommateurs. Objectif 200 000 cols en 2018.

Quand des jeunes consommateurs vont se poser la question de la bonne bouteille de vin à choisir dans un linéaire cet été, « c’est moi » compte bien leur répondre l’étiquette chamarrée de la gamme de vins de pays d’Oc IGP de Freixenet (groupe Henkell). Déclinée en trois vins de cépages Pays d’Oc IGP (colombard, grenache et merlot), cette cuvée joue clairement la carte du tape-à-l’œil sur les marchés français et export. « Fort de sa dynamique d’innovation, Freixenet se lance le défi de renouveler l’offre des vins français avec un concept innovant pour conquérir les millennials » annonce un communiqué, qui ne manque pas d’ambition en revendiquant une « identité visuelle, différenciante et rupturiste. C’est Moi rappelle pourtant la traditionnelle gamme californienne Bare Foot, dont les étiquettes bariolées et marquées d’une trace de pied sont bien installées sur les marchés anglo-saxons.

Mais C’est Moi est une marque qui se veut de son temps, étant calibrée pour répondre au manque de marque correspondant aux modes de consommation moderne. Avec sa trace de main dorée, son packaging est conçu pour répondre « aux valeurs plébiscitées par les millennials : affirmation de soi et touche personnelle ». Rien n’étant laissé au hasard, le concept décalé a été validé qualitativement par l’agence Philomarques en novembre 2016, les assemblages ont été confirmés par des dégustations de l’agence SAM en mars 2017 et le mix marketing a été testé en juin 2017 par Ipsos.

3,99 €/col

Freixenet place donc toutes les chances de son côté pour toucher le marché des millenials, ces consommateurs nés entre les années 1980 et 2000. Devant être porté par une campagne de communication web dédié, le lancement des trois cuvées va être animé sur une page FaceBook et une chaîne YouTube. Ces vins sont issus d’un approvisionnement du négoce bordelais Yvon Mau (groupe Freixenet) auprès d’une cave coopérative languedocienne.

Avec un prix de vente consommateur de 3,99 €/col, ces cuvées visent 200 000 bouteilles commercialisées en 2018.

Comment aménager son caveau de vente pour optimiser ses ventes ?

Par Alexandre Abellan / jeudi 19 avril 2018



Comment la norme RSE* peut-elle valoriser votre vin ?

Par Alexandre Abellan / jeudi 19 avril 2018



Partagez cette page sur

Inscrivez-vous à notre Newsletter