La Provence se fait chic et de bon goût

samedi 25 mars 2017

Les instants de consommation sont mis en avant. Ici un pique-nique au bord de la mer. - crédit photo : DR

 

« Le Goût du Style » : c’est avec cette accroche que les Vins de Provence vont désormais accrocher leurs consommateurs. De quoi suggérer, si ce n’est appuyer, la stratégie de premiumisation de la Provence. Stylé, dans le langage des moins de trente ans, c’est avoir bon goût, avoir des choix dans la tendance, moderne et légèrement avant-gardiste. « Le style, c’est ce qui rend les Vins de Provence uniques ; le goût du style caractérise à la fois la dimension œnologique et organoleptique des vins ainsi que le caractère des faiseurs et des vignerons mais aussi l’identité territoriale et la force invitante d’une région exceptionnelle » commente le Conseil interprofessionnel des vins de Provence.

 

 

Place aux instants de consommation

 

 

Cette nouvelle accroche s'accompagne de visuels illustrant trois moments de consommation : déjeuner à la plage, apéritif au jardin et soirée sur le port. L’ambiance est chic et moderne. Le dessin est, pour l’agence Sowine à l’origine de cette nouvelle communication, un jeu de miroir avec le travail du vigneron. « Réalisée à la main par un artiste, l’illustration est une technique qui rappelle le travail manuel et le savoir-faire du vigneron. C’est aussi un mode de communication qui invoque l’histoire en faisant écho aux affichistes qui ont signé quelques-unes des publicités qui ont marqué l’histoire de la communication, y compris dans le vin. » Sylvain Dadé, directeur associé de l’agence Sowine.

 

 

Une signature forte

 

 

Enfin, le logo a été repensé. Il utilise une typographie contemporaine, épurée et composée de lettres capitales ; ce qui lui confère à la fois de la présence (incontournable dans son rôle de signature) et de l'élégance (nécessaire pour souligner la montée en gamme des vins de Provence).
Cette nouvelle campagne ne met donc pas le mot rosé à l’affiche, contrairement à de précédentes campagnes. La couleur n’est plus l’actrice centrale de la communication, même si elle est bien présente. C’est bien l’art de vivre en Provence qui prend le premier plan. Cette nouvelle discrétion se fait également au profit de l’entrée des noms des trois appellations provençales. La Provence choisit donc de se faire plurielle et plus complexe aux yeux du grand public. De quoi marquer une nouvelle étape dans la construction de l’identité de la région viticole qui a décidé de mettre des moyens pour diffuser cette nouvelle communication. 600 000 euros y seront consacrés.

 

[Vidéo] Comment positionner ses vins sur le segment ultra-premium ?

Par Marion Sepeau Ivaldi / samedi 25 mars 2017



[Vidéo] Comment la norme RSE* peut-elle valoriser votre vin ?

Par Marion Sepeau Ivaldi / samedi 25 mars 2017



Comment aménager son caveau de vente pour optimiser ses ventes ?

Par Marion Sepeau Ivaldi / samedi 25 mars 2017



Partagez cette page sur

Inscrivez-vous à notre Newsletter