La vendange de nuit du Champagne Gremillet

lundi 6 novembre 2017

Crédit photo : Champagne Gremillet

 

Une vingtaine de personnes ont répondu présent, en plus des nombreux vendangeurs et salariés de l'entreprise, déjà sur place.

Facturée 40 €, la prestation comprend une visite du chai, d'1 h 30 tout de même, avec de nombreuses explications sur la méthode d'élaboration du vin. Suivent une dégustation des cuvées, un dîner partagé avec les « vrais » vendangeurs, « pour s'imprégner de l'ambiance », et enfin la cueillette proprement dite. Munis de bottes, d'une lampe frontale et d'un sécateur, toute l'équipe part couper quelques grappes de raisin, le tout en musique, pour le côté plus « convivial ». « Cela ne dure que 30 à 45 minutes mais cela suffit », précise Anne Gremillet, responsable marketing. Car le but n'est en effet pas de le faire travailler, mais simplement leur faire découvrir. La soirée se termine en partageant un verre de l'amitié, aux alentours de 22 heures, puis chacun rentre chez soi.
Les visiteurs ressortent « enchantés et contents » de leur expérience : « Ils sont vraiment dans la découverte. Ils me félicitent tous, c'est une prestation qui plaît », témoigne celle-ci… Des visiteurs satisfaits qui deviennent par la suite de bons ambassadeurs des champagnes Gremillet…

Le choix du jour, un vendredi ou un samedi soir, n'a pas été fait au hasard, les clients étant plus disponibles sur ces créneaux. Pour se faire connaître, la responsable marketing a fait référencer son offre auprès du Comité départemental du tourisme. Ainsi, ils peuvent provenir de France, de Belgique, ou encore d'Angleterre mais uniquement sur réservation. Ils ont en commun d'être des « épicuriens, des bons vivants », qui aiment « découvrir et partager un moment convivial ».
La seule difficulté côté organisation : parvenir à vendre la prestation sans date précise : « On ne la connaît pas l'avance, seulement 15 jours avant. On est aussi très « météo-dépendant » », explique Anne Gremillet. La mise en place de la prestation demande par ailleurs plusieurs heures de travail, en amont et pendant, en pleine période très chargée des vendanges : « Cela prend du temps quand même, reconnaît celle-ci. Il faut être partout à la fois, mais on y arrive ! ». Preuve du succès de l'opération : lorsqu'on lui pose la question de la reconduire l'an prochain, la responsable marketing répond « oui » sans grande hésitation !

 

 

 

[Vidéo] Comment positionner ses vins sur le segment ultra-premium ?

Par Juliette Cassagnes / lundi 6 novembre 2017



[Vidéo] Comment la norme RSE* peut-elle valoriser votre vin ?

Par Juliette Cassagnes / lundi 6 novembre 2017



Comment aménager son caveau de vente pour optimiser ses ventes ?

Par Juliette Cassagnes / lundi 6 novembre 2017



Partagez cette page sur

Inscrivez-vous à notre Newsletter