Le champagne Nicolas Feuillatte redéfinit la dégustation immersive

mardi 26 septembre 2017

Ne souhaitant pas dévoiler le budget de ces supports, les champagnes Nicolas Feuillatte soulignent que le coût est aussi raisonnable que ces réalisations sont rapides à créer. - crédit photo : CV-CNF

 

Quoi de mieux qu’une promenade dans un jardin luxuriant pour illustrer l’aspect fleuri d’une cuvée ? Ou de piquer du nez dans des bulles flottantes pour débusquer les fruits qui s’y trouvent cachés ? Pour faire plonger ses consommateurs au cœur de ses cuvées et de leurs univers de marque, le Centre Vinicole-Champagne Nicolas Feuillatte fait le pari de la réalité virtuelle, avec quatre réalisations correspondant à autant d’étiquettes. « On vend du Champagne, et de plus en plus de nouvelles expériences autour » résume Olivier Legrand, le responsable marketing et communication des champagnes Nicolas Feuillatte.Pour créer un nouveau sentiment d'immersion dans l’univers de la marque, ses services n’ont pas opté pour un documentaire en 3D faisant découvrir le vignoble et ses caves*, mais ont choisi une approche plus onirique. Reposant sur la technique du « tilt brush » (soit un artiste peignant directement en trois dimensions), ces créations sont animées et évoluent selon un scénario prédéfini (par exemple une galerie des glaces s’ouvrant sur l’espace). L’installation nécessite 9 mètres carrés pour permettre à l’utilisateur de se déplacer durant les 6 à 7 minutes que dure l’expérience. Ce qui donne largement le temps d’apprendre à se déplacer avec un casque de réalité virtuelle sur les yeux tout en dégustant une flûte de Champagne.

Relations publiques

« Appelant à tous les sens, cette expérience active d’autres ressources émotionnelles, mais elle ne remplace pas une dégustation conventionnelle » souligne Olivier Legrand. Après une première présentation lors de la soirée annuelle du Centre Vinicole Champagne Nicolas Feuillatte à Chouilly en juin, le dispositif a été utilisé pour une dégustation offerte à la presse anglaise en juillet. L’installation sera utilisée à New York cet automne, pour des clients américains, et cet hiver à Berlin, pour la presse allemande.

Au-delà d’un usage BtoB, le CV-CNF projette de mobiliser son outil pour la communication BtoC. Il s’agirait d’en créer une version statique, moins complexe, pour animer son pôle œnotouristique.

 

* : « Le Comité Champagne le fait déjà très bien » élude Olivier Legrand, faisant référence au film 360° Champagne du CIVC

 

[Vidéo] Comment positionner ses vins sur le segment ultra-premium ?

Par Alexandre Abellan / mardi 26 septembre 2017



[Vidéo] Comment la norme RSE* peut-elle valoriser votre vin ?

Par Alexandre Abellan / mardi 26 septembre 2017



Comment aménager son caveau de vente pour optimiser ses ventes ?

Par Alexandre Abellan / mardi 26 septembre 2017



Partagez cette page sur

Inscrivez-vous à notre Newsletter