Le Mexique, marché émergent du vin

lundi 8 janvier 2018

Légende : La croissance de la consommation mexicaine de vin a doublé ces trois dernières années pour atteindre les 600 000 hl en 2015.

 

En 2012, la Rabobank identifie le Mexique comme l’un des quatre grands marchés émergents du vin (avec la Chine, la Pologne, le Brésil et le Nigéria). Et il faut bien reconnaître que ces prévisions se vérifient, si l’on en croit les estimations du bureau de Mexico de Business France. La croissance de la consommation a doublé ces trois dernières années pour atteindre les 600 000 hl en 2015. Mexico représente environ la moitié de la consommation du vin, les provinces environ 30 % et les plages 20 %. Le marché connaît un réel boom de la consommation, soutenu par un développement et une montée en gamme de la gastronomie mais également une poussée sans précédent du tourisme.

Rosé et bulles en développement

Comme pour tout marché émergent, l’accès doit se faire avec une bonne stratégie marketing orientée vers une simplification du message et une mise en avant des cépages. Le circuit CHR est la porte d’entrée à privilégier avant de pouvoir décrocher des marchés en grande distribution. Les rosés sont en plein développement ainsi que les bulles. D’après Business France, les opérateurs français sont les principaux fournisseurs d’effervescents avec 60 % de parts de marché et 47 % en volume. Il faut également faire attention au positionnement prix. Le Chili et l’Argentine se sont positionnés à des prix assez pas, formant un cœur de marché peu élevé. C’est sans doute le challenge le plus difficile à relever pour les vins français.

[Vidéo] Comment positionner ses vins sur le segment ultra-premium ?

Par Marion Ivaldi / lundi 8 janvier 2018



[Vidéo] Comment la norme RSE* peut-elle valoriser votre vin ?

Par Marion Ivaldi / lundi 8 janvier 2018



Comment aménager son caveau de vente pour optimiser ses ventes ?

Par Marion Ivaldi / lundi 8 janvier 2018



Partagez cette page sur

Inscrivez-vous à notre Newsletter