Le Printemps des champagnes : La force du collectif

jeudi 7 juin 2018

 

« Terres et vins de Champagne », « Les mains du Terroir », « Champagne for you », ou encore « Origines champagne »... Ces noms sont ceux de différentes associations de vignerons champenois, qui se réunissent chaque année pour organiser et participer à l'événement « le printemps des champagnes ».

Ce salon professionnel est né en 2009 à l'initiative d'une poignée d'entre eux, qui se sont à cette époque regroupés au sein de l'association « Terres et vins de Champagne ». L'idée à l'époque : inviter des prescripteurs et acheteurs professionnels à venir déguster en Champagne leurs vins clairs, à l'occasion d'une journée. « Rien n'existait avant ; ils ont eu la volonté d'initier une nouvelle dynamique, en créant un événement champenois au printemps, pour faire venir les professionnels », explique Marie-Laure Kowal-Copinet, présidente du groupe « les Mains du terroir », qui réunit 17 domaines issus de différents terroirs du vignoble.
Le salon organisé par les Mains du Terroir se tient à la mairie de Reims

Rapidement, l’événement rencontre un franc succès, autant du côté du visitorat que celui des exposants. La simple journée de dégustation se transforme en véritable salon qui se déroule aujourd'hui sur 5 jours, proposant une offre complète de champagnes et vins clairs. Les membres fondateurs ont été successivement rejoints par d’autres, pour atteindre à ce jour 22 associations pour environ 350 vignerons. « La croissance a été forte ces dernières années ; mais nous arrivons à une phase de stabilisation », précise la vigneronne.
En termes de visiteurs, la dernière édition d'avril 2018 a accueilli plusieurs centaines de professionnels issus de plus de quarante pays. « Ils viennent en très large majorité de l'étranger et réservent d'une année sur l'autre la date : c'est désormais devenu un rendez-vous attendu et incontournable pour eux », poursuit celle-ci.  

Ce qui a fait sa réussite ? Le fait que les vignerons aient eu cette volonté de se fédérer et de ne pas s'être considérés les uns les autres comme concurrents mais comme étant « complémentaires » : « C'est plus une chance qu'autre chose », estime Marie-Laure Kowal-Copinet. Ce moment de l'année est aussi pour certains l'occasion de «casser » le côté solitaire du métier de vigneron : « Habituellement, on fait les choses seuls ; en groupe, cela donne un autre sens ». Autre avantage de se fédérer : le gain de visibilité dû à « l'effet nombre ».
Enfin, les visiteurs ne feraient pas le déplacement si l'offre n'était pas aussi riche et regroupée en un seul lieu et date. « Faire déplacer 600 visiteurs professionnels est plus facile en groupe que seul...C'est une vraie richesse d'être ensemble », conclut la productrice.

 

[Vidéo] Comment positionner ses vins sur le segment ultra-premium ?

Par / jeudi 7 juin 2018



[Vidéo] Comment la norme RSE* peut-elle valoriser votre vin ?

Par / jeudi 7 juin 2018



Comment aménager son caveau de vente pour optimiser ses ventes ?

Par / jeudi 7 juin 2018



Partagez cette page sur

Inscrivez-vous à notre Newsletter