Trois plateformes pour vendre son vin sur le web

mercredi 29 mars 2017

Ernest cible les consommateurs âgés de 25 à 40 ans à trouver leurs vins en posant quelques questions, via une interface graphique joliment « designée ». CR : Ton petit sommelier

 

1. Vinex pour commercialiser son vin en vrac

 

 

La plateforme Vinex a été créée en mars 2016 par Denys Hornabrook, directeur de l’entreprise anglaise, Vin-Exchange Group, Limited. Elle est dédiée à l’échange de vin en vrac. « Vinex apporte au secteur des progrès technologiques importants pour améliorer les liens entre les acheteurs et les vendeurs. Il favorise les échanges en temps réel, met à disposition des opérateurs des informations objectives sur le marché – notamment sur les prix et les stocks – et permet donc aux interlocuteurs de prendre des décisions avisées. Nous ne cherchons pas à modifier la manière dont les approvisionnements en vrac se font, mais plutôt à proposer un autre type d’intermédiaire » explique le directeur. En France, une plateforme de mise en relation existe également : Vin en vrac.

 

 

2. Les Grappes Pro pour vendre au CHR

 

 

Le succès des Grappes n’est plus à présenter. Le site, lancé en 2014, propose aux internautes les vins de 450 vignerons. « Nous avons reçu des demandes des restaurateurs, qui nous a conduites à créer Les Grappes Pro » explique Loïc Tanguy, CEO de Les Grappes. Lancées en janvier 2017, Les Grappes Pro permet aux restaurateurs de composer leur carte auprès des vignerons membres de la plateforme. « Le site supprime les problèmes d’opacité de prix et évite les vins de marques souvent proposés par les intermédiaires du secteur » résume Loïc Tanguy. Pour le vigneron, c’est l’accès au marché des consommateurs et celui de la CHR moyennant une commission de 15 % au site. Les Grappes a reçu 150 000 visites en décembre dernier.

Des domaines comme Château Montus et Bouscassé, Pithon Paillé, Domaine Lafage, L’oustal Blanc ou Domaine de Joÿ l’ont adopté.

 

 

3. Ton petit sommelier et l’arrivée de l’intelligence artificielle

 

 

Ernest : c’est le prénom du sommelier doué d’intelligence artificielle de Ton petit sommelier. Il cible les consommateurs âgés de 25 à 40 ans à trouver leurs vins en posant quelques questions, via une interface graphique joliment « designée ». Il s’agit d’un algorithme qui va déterminer en fonction de l’instant de consommation, de la région de prédilection, de la couleur, de l’accord mets et vin… une proposition de vins.
Selon son créateur, Greg Malgras, l’algorythme ne donne jamais la même réponse même si la demande est formellement identique. 46 vins sont pour l’heure vendus sur la plateforme. Ils sont soumis à un comité de dégustation.

Pour entrer sur la plateforme, il suffit donc de passer le test !

 

Comment aménager son caveau de vente pour optimiser ses ventes ?

Par Marion Sepeau Ivaldi / mercredi 29 mars 2017



Comment la norme RSE* peut-elle valoriser votre vin ?

Par Marion Sepeau Ivaldi / mercredi 29 mars 2017



Partagez cette page sur

Inscrivez-vous à notre Newsletter